Alexander Frenz (Rheydt, 1861 - Düsseldorf-Kaiserswerth, 1941) est un peintre allemand dont l’œuvre oscille entre symbolisme et modernité.

 

Après des études à Rheydt Frenz, il rentre dès 1879 à l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf où il étudie la peinture de paysage, l'illustration et la gravure, et est influencé par l'école de Düsseldorf. Il devient rapidement l’un des meilleurs étudiants de son année. Ses études achevées, il s’installe durant une année à Munich et devient l’élève de Franz von Lenbach, avant de retourner à Düsseldorf. Ce furent ses années les plus créatives, durant lesquelles il réalisa entre autres ses illustrations de biographies et des poèmes d’Houston Stewart Chamberlain, Engelbert Humperdinck ou Euphémie Adler Champ Ballestrem.

 

Il entreprend plusieurs voyages d'étude, notamment à Capri, Rome et Naples. La découverte des maîtres anciens et de l’art antique inspirera ses futures scènes d’Arcadie. En 1902, il succède à Franz Reiff en tant que professeur chargé des cours de dessin de figures et de paysages, à l’Université technique d’Aachen. En 1909, frustré par les contraintes de l’enseignement universitaire très réglementé, il quitte son poste. Il travaille par la suite principalement à Düsseldorf, mais aussi un certain temps en tant que peintre graphiste à Bonn. Progressivement, les motifs fantastiques et mythologiques envahissent ses peintures et ses grands décors. Il a notamment réalisé des peintures murales allégoriques dans la salle du jury du ministère de la Justice à Essen. Il travaille également pour des commanditaires privés à Elberfeld ou encore pour le théâtre de la ville.

Artiste talentueux, Frenz n'a jamais aspiré au réalisme, mais à un univers onirique et allégorique à la Franz von Stuck, ce qui lui a valu la réputation de "Franz von Stuck Rhénan".