Né d'une famille d'industriels et de collectionneurs, il fut très tôt sensibilisé à l'art, mais aussi orienté vers l'industrie par son père qui dirigeait la société Dolfus-Mieg. Ce ne fut qu'après la guerre de 1870, durant laquelle il s'illustra brillamment , qu'il put suivre la carriere de son choix et devenir peintre. En 1871, il suivit les conseils de Louis Français, avant de devenir un disciple et ami de Jean Jacques Henner. L'art du fondu enseigné par Henner a beaucoup influencé l'art de Koechlin qui s'applique à traduire le charme du soir, la mélancolie mysterieuse des crépuscules, l'intense poésie des clairs de lune sur les canaux de Venise endormir, l'impression pénétrante des soirs d'automne d'Alsace. 

Musée : Paris (musée du Petit Palais) : Clair de lune en rade d'Amsterdam