Présentation

Né à Pau, Henry Castaing étudia sous la direction de Victor Venat à Pau de 1881 à 1883, puis il passa deux ans en Italie à l’Académie San Luca de Rome dans les classes de Brushi et Sciuti.

 

De retour en France, il s’inscrit aux Beaux-Arts de Paris où il devient l’élève de William Laparra, Léon Bonnat et Benjamin Constant. A partir de 1892, il partage son temps entre l’enseignement du dessin et sa production de toiles avec des sujets allant du religieux au profane. Il expose au Salon des Artistes Français de 1898 à 1908, puis une dernière fois en 1914.

La ferveur religieuse de Castaing et sa grande connaissance de l’iconographie se révèlent dans une vingtaine de compositions réalisées dans des églises et des chapelles. Une série peinte à la Chapelle Notre Dame d’Oloron Sainte Marie mérite une mention spéciale en raison des éloges qui en furent faites par Eugene Carriere et Maurice Denis. L’œuvre fut d’ailleurs postérieurement (1980) classée à l’inventaire du patrimoine des monuments Historiques et de l’Héritage artistique Français.

Un autre exemple notable de son œuvre sont les compositions réalisées dans les églises Notre Dame, St Martin et St Jacques de Pau.
Henri Castaing était aussi un portraitiste de talent et, en tant que tel, l’artiste palois le plus en vogue de la Belle Epoque répondait aux commandes de la bourgeoisie pour des maisons de maître, travaillant à l’huile, au pastel, ou à la sanguine.


Retrospective «Joseph Castaing, un peintre béarnais»à Oloron à l'occasion des 150 ans de la naissance de l'artiste en octobre 2011.
La Maison carrée à Nay en juillet 2011 a présenté environ 60 œuvres de Joseph Castaing et de son fils René-Marie (1896-1943).

Musées:
Pau (MBA)
Lourdes(Musée des Sanctuaires).

Œuvres