Menu

ARTISTE

Georges LACOMBE, symboliste, post-impressionniste, galerie drylewicz, artiste, symbolisme, ésotérique, école française

Georges LACOMBE

(1868-1916)

Né dans une famille cultivée, il reçoit ses premières leçons de peinture de sa mère et d’amis de ses parents, Georges Bertrand, Roll, Humbert et Gervex. A partir de 1888 et jusqu’en 1897, il passe chaque été à Camaret (Finistère), petite colonie d’artistes et d’écrivains. Il rencontre Sérusier en 1892 et entre alors dans le groupe des Nabis, exposant avec eux à partir de 1893. Plus encore que dans ses peintures, l’influence de Gauguin est visible dans ses sculptures sur bois, polychromes, qu’il exécute à partir de 1893-1894. Les sujets en sont d’un symbolisme volontiers ésotérique, vers 1894-1896, illustrant le cycle de la vie et de la mort. Après son mariage en 1897, il s’installe en Normandie dans la forêt d’Ecouves, dont il peint fréquemment les sous-bois. En 1905-1907, il sculpte trois bas reliefs, « femmes damnées », inspirées d’un poème de Baudelaire.


EXPERTISER OU VENDRE

Partagez

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on TumblrEmail this to someone

OEUVRES DE L'ARTISTE AU CATALOGUE

  • Au bord de l'eau, peinture, georges lacombe, post-impressionniste, XIXème, école française

    Au bord de l'eau, circa 1890